Grand Central : Léa Seydoux/Tahar Rahim, couple maudit envoûtant

Grand Central : Léa Seydoux/Tahar Rahim, couple maudit envoûtant

Grand Central

A lire aussi

publié le 29 août

Second long-métrage de Rebecca Zlotowski (Belle épine), Grand Central a déjà largement conquis le public cannois lors de sa projection dans la section Un Certain Regard en mai dernier. Porté par Tahar Rahim et par la très courtisée Léa Seydoux , cette brûlante passion sur fond de réalité sociale tragique s'impose avant tout comme un film fort sur la vie et sur l'amour.

Gary enchaîne les petits boulots jusqu'au jour où il est embauché dans une centrale nucléaire. Au plus près des réacteurs, il trouve de l'argent, une équipe, une famille, même s'il s'expose chaque jour à de fortes doses radioactives. Il y rencontre également Karole, la femme de son collègue Toni, dont il tombe amoureux. 

"Grand Central ne milite ni pour ni contre le nucléaire, et plutôt qu'un film social sur le nucléaire, qui en dénoncerait un état des lieux, je voulais que ce soit le sentiment amoureux qui devienne subversif et vienne dérégler la micro-société de la centrale [...]. Le politique, c'est peut-être aussi de choisir ces hommes et d'en faire des héros", confie notamment Rebecca Zlotowski. Influencée par Les Indomptables de Nicholas Ray ou L'Entraineuse fatale de Raoul Walsh , la cinéaste inscrit son film dans un univers du danger, où "une femme, ni une sainte, ni une traînée, doit choisir entre deux hommes". En ressort un film magnifique qui, outre son sujet particulièrement percutant, doit également beaucoup à son couple d'acteurs vedette. Grand Central est actuellement en salles.

 
0 commentaire - Grand Central : Léa Seydoux/Tahar Rahim, couple maudit envoûtant
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]