Fréquentation record dans les salles obscures hexagonales en 2016

Fréquentation record dans les salles obscures hexagonales en 2016©ESKWAD - PATHE PRODUCTION - TF1 FILMS PRODUCTION - PROD PAR 4 CINE - JOUROR FILMS, DR
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 21 décembre

Le cinéma se porte bien ! En 2016 plus que jamais, les Français se sont déplacés dans les salles obscures pour découvrir ce que la production cinématographique nationale et internationale avait à leur offrir. Résultat : la fréquentation des cinémas est en hausse.

Alors que l'année touche à sa fin, on apprend aujourd'hui que 2016 a été une période exceptionnelle en terme de fréquentation des salles de cinéma françaises. Selon la présidente du Centre national du Cinéma, Frédérique Bredin, on s'approcherait même d'un record. "Nous atteindrons près de 210 millions d'entrées, ce qui pourrait être le deuxième record depuis cinquante ans. C'est exceptionnel", a-t-elle déclaré lors d'une interview avec le Figaro Économie.

L'année 2016 plus forte que 2015

L'année dernière, 206,06 millions de spectateurs s'étaient pressés dans les salles obscures contre 208,97 millions en 2014. Le pic de fréquentation de cette année peut s'expliquer par la sortie de grosses productions américaines très attendues comme "Captain America : Civil War", "Les Animaux fantastiques" ou encore le récent "Rogue One", mais surtout par celle de nombreuses comédies françaises ("Les Tuche 2", "Radin !", "Camping 3"...), très prisées du grand public. Sans oublier les films d'animation ("Zootopie", "Le Monde de Dory"...) qui attirent toujours un grand nombre de curieux.

Le site d'Europe 1 rappelle en outre que la fréquentation des cinémas hexagonaux n'avait plus dépassé la barre des 210 millions de billets vendus depuis 2011 et ses 217,2 millions d'entrées. En revanche, la présidente du CNC précise que "cela fait plus de dix ans que nous sommes au-dessus des 200 millions d'entrées annuelles (...) Les salles françaises sont très dynamiques et attractives, notamment pour le jeune public".

Des voisins jaloux ?

Bredin a également ajouté que les productions françaises devraient représenter en 2016 une part de marché de 36% "que nous envient nos voisins européens". D'ailleurs, notre système économique cinématographique fait également des jaloux grâce à un crédit d'impôt intéressant incitant les producteurs et réalisateurs à tourner dans l'Hexagone. Une opération qui aurait généré plus de 500 millions d'euros d'activités supplémentaires et environ 20 000 emplois.

 
0 commentaire - Fréquentation record dans les salles obscures hexagonales en 2016
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]