Fabrice Luchini, portrait d'un dandy irrésistible

Fabrice Luchini, portrait d'un dandy irrésistible

Fabrice Luchini

A lire aussi

publié le 18 janvier

Agaçant pour certains, dandy charmeur pour d'autres, Fabrice Luchini ne fait pas toujours l'unanimité même s'il a su, peu à peu, gagner les faveurs du public. Personnage hors norme, il fait aujourd'hui partie des figures incontournables du cinéma français.

Passionné de théâtre et acteur fétiche d'Éric Rohmer , il se fait un nom auprès du grand public grâce à son rôle dans la comédie P.R.O.F.S , où il donne notamment la réplique à Patrick Bruel . En 1994, il reçoit le César du Meilleur Acteur dans un second rôle pour Tout ça pour ça de Claude Lelouch. Au début des années 2000, il renoue avec le succès populaire grâce à son rôle dans Barnie et ses petites contrariétés aux côtés de Nathalie Baye , puis dansLe Coût de la Vie et dans Confidences trop intimes de Patrice Leconte, tout en menant, en parallèle, une carrière prolifique au théâtre.

Personnage fantasque et haut en couleur, Fabrice Luchini démontre, au vu de sa filmographie, un goût prononcé pour les comédies. Des Invités de mon Père (2009) à Potiche (2010) en passant parLes Femmes du 6è étage (2011) et Astérix et Obélix : au service de sa Majesté (2012), il est par son jeu très théâtral et ses mimiques innimitables, un personnage comique à lui seul. En 2013, il retrouve l'un de ses réalisateurs fétiches, Philippe Le Guay pour Alceste à Bicyclette , une comédie revisitant Le Misanthrope de Molière et dans laquelle il s'affronte à coups de dialogues percutants avec Lambert Wilson. Un personnage plus vrai que nature...

 
0 commentaire - Fabrice Luchini, portrait d'un dandy irrésistible
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]