Deauville, Venise… L’heure du bilan a sonné !

Deauville, Venise… L’heure du bilan a sonné !

Deauville a plébiscité le film Les Bêtes du sud sauvage

A lire aussi

publié le 10 septembre

Ce week-end, les portes vénitiennes et deauvillaises se sont renfermées. Si les avis des festivaliers restent mitigés, quelques films récompensés sont à retenir.

A Deauville, il n’y a finalement pas eu de suspense. Le jury de cette 38ème édition dédiée au cinéma US a plébiscité le film Les Bêtes du sud sauvage du jeune réalisateur Benh Zeitlin. L' Américain de 30 ans a séduit grâce à cette histoire qui mêle réalité et imaginaire autour d’une fillette qui voit la nature se transformer dangereusement. Le public français devra attendre le 12 décembre prochain pour découvrir cette magnifique histoire familiale. A retenir également de cette édition : le prix du jury attribué à Una noche de Lucy Mulloy et le prix de la critique internationale remis à Michel Gondry pour son The We and the I.

A Venise, à l’image du panorama économique italien, le festival a fait grise mine. Cette 69ème édition n’a pas déclenché de grandes passions, ni d’événements dignes de sa réputation. On retiendra donc l’essentiel, c’est-à-dire le Lion d’Or remis au cinéaste sud-coréen Kim Ki-duk pour son film Pieta. L’Américain Paul Thomas Anderson a, quant à lui, reçu le Lion d'argent du meilleur réalisateur grâce à The Master (en salles le 9 janvier) qui parle de l’ascension d’un chef religieux dans les années 1950 aux États-Unis. Les acteurs Joaquin Phoenix et Philip Seymour Hoffman ont d’ailleurs décroché ensemble la Coupe Volpi du meilleur acteur. Rendez-vous l'année prochaine !

 
0 commentaire - Deauville, Venise… L’heure du bilan a sonné !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]