Deadpool 2 : Tim Miller ne veut pas en faire trop

Deadpool 2 : Tim Miller ne veut pas en faire trop©Twentieth Century Fox, Allocine
A lire aussi

Wesley Bodin, publié le 22 mars

Après le succès colossal de Deadpool au box-office mondial, il paraissait impensable qu'une suite ne voit pas le jour. Twentieth Century Fox a d'ailleurs confirmé l'information très rapidement. Reste à savoir quelle dimension donner à ce nouveau volet, annoncé courant 2017. Aller encore plus loin dans le mauvais goût ? Sortir l'artillerie lourde du côté des effets spéciaux ? Pour le réalisateur Tim Miller, Deadpool 2 doit éviter d'en faire des caisses.

Ce n'est plus un secret, Hollywood a tendance à trop vouloir en faire. Dès qu'un film cartonne, il faut réaliser sa suite presque dans la foulée et placer la barre haut, très haut même. Parfois pour le meilleur (Terminator 2, Indiana Jones et le temple maudit), et bien souvent pour le pire (2 Fast 2 Furious, Le retour de la Momie). D'après son réalisateur, Tim Miller, Deadpool 2 va tenter une approche différente. "Je ne crois pas que plus grand soit synonyme de meilleur" a-t-il confié au site américain Comicbook.com lors de son passage au Comic Con de la Silicon Valley samedi 19 mars 2016. Avant d'enchaîner : "On raconte une histoire en symbiose avec le personnage. Deadpool n'implique pas de faire les choses en plus grand. Je ne pense pas que les fans l'ont aimé pour ses effets visuels." Une déclaration qui rassure les aficionados de l'anti-héros au costume rouge (pour ne pas voir les taches de sang), adorateurs des punchlines irrévérencieuses de Wade Wilson plus que de la surenchère d'explosions pourtant inhérente au genre.

Deadpool a-t-il ouvert la voie à une nouvelle "race" de super-héros ? Il faut croire que oui. Exit les justiciers qui ne disent pas un mot plus haut que l'autre. Terminés ceux qui refusent de tuer parce que c'est mal. À l'image du Punisher, Deadpool ne fait pas dans la dentelle. Il dégomme ses adversaires par paquets de dix, tranche tête sur tête et n'hésite pas à faire souffrir ceux qu'il ne peut pas se voir en peinture. Le tout avec une bonne dose d'humour qui le rend sympathique. Conscient de cette ferveur grandissante pour des personnages qui se démarquent du lot, Twentieth Century Fox a d'ailleurs annoncé il y a quelques semaines qu'un nouvel épisode de Wolverine (centré cette fois sur les aventures d'Old Man Logan), plus mature et plus violent, est à deux "griffes" de voir le jour. Affaire à suivre.

 
0 commentaire - Deadpool 2 : Tim Miller ne veut pas en faire trop
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]