Dany Boon : Maître du box-office ou simple chanceux ?

Dany Boon : Maître du box-office ou simple chanceux ?

Dany Boon dans Un plan parfait

A lire aussi

publié le 31 octobre

Avec 20,4 millions d'entrée, Bienvenue chez les Ch'tis (2008) restera comme l'ultime frontière de la carrière de Dany Boon. Néanmoins, l'acteur et réalisateur ne désespère pas et planche sur des formules à succès, plus ou moins adoptées par le public.

Premier rôle post-Ch'tis très médiatisé, Micmacs à tire-larigot (2009) de Jean-Pierre Jeunet attire 1,2 millions de spectateurs, quatre fois moins que le film précédent du réalisateur, Un long dimanche de fiançailles (2004). La même année, Dany Boon a un rôle dans le film chorale Le Code a changé de Danièle Thompson, qui récolte 1,6 millions d'entrées : un score attendu quoique curieusement limité avec ce casting.

Mais Dany Boon confirme que le public ne se lasse pas de lui avec sa nouvelle réalisation Rien à déclarer (2010) qui termine sa carrière à plus de 8 millions d'entrées. Un box-office loin du miracle des Ch'tis mais clairement au-dessus de la moyenne de la comédie française. La surprise n'est plus là mais les spectateurs sont fidèles. Après Astérix et Obélix : Au service de Sa Majesté, plus petit succès de la saga, Un plan parfait avec Diane Kruger semble donc destiné à rencontrer un certain succès, certes, mais un succès moindre par rapport aux films intimement portés par le comique. Celui-ci prépare d'ailleurs sa prochaine réalisation : Supercondriaque, l'histoire d'un malade imaginaire qui veut se soigner.

 
0 commentaire - Dany Boon : Maître du box-office ou simple chanceux ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]