Clap de fin pour Deauville et Venise : l'heure est aux palmarès

Clap de fin pour Deauville et Venise : l'heure est aux palmarès©Reynaud Julien/APS-Medias, Abaca
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 12 septembre

Comme chaque année, le Festival du cinéma américain de Deauville et la Mostra de Venise se partagent les films et les stars durant la première semaine de septembre. S'achevant toutes deux ce week-end, ces éditions 2016 dévoilent leurs palmarès.

Pour sa 42ème édition, le Festival de Deauville a une nouvelle fois attiré du beau monde, en s'assurant notamment de la présence de Daniel Radcliffe et Chloë Grace Moretz, tous deux auréolés du prix Nouvel Hollywood, qui récompense les jeunes talents. Après "99 Homes", reparti l'an dernier avec le Grand Prix, c'est de nouveau un drame qui a séduit le jury de Frédéric Mitterrand cette année.

Un palmarès normand qui met tout le monde d'accord

C'est en effet "Brooklyn Village" d'Ira Sachs qui est reparti de Normandie avec le prestigieux trophée. On y suit l'histoire d'une famille de Manhattan héritant d'une maison à Brooklyn, dont le rez-de-chaussée est occupé par la boutique de Leonor, une couturière latino-américaine. Mais la bonne entente entre les deux familles va rapidement être mise à mal à cause de différends financiers. Pour le reste, notons que le poétique "Captain Fantastic" de Matt Ross et le cynique "Le Teckel" de Todd Solondz remportent ex-aequo le Prix du Jury. Le premier a également reçu le Prix du Public tandis que le second a été salué du Prix Kiehl's décerné par le Jury de la Révélation. Enfin, le Prix de la Critique a été remis à "The Fits" d'Anna Rose Holmer.

Un édition vénitienne qui ne démérite pas

Sur la lagune, c'est un palmarès très éclectique que nous a offert le jury de Sam Mendes. Celui-ci a en effet décerné le Lion d'Or au drame philippin "The Woman Who Left" de Lav Diaz, un film de quatre heures sur les tourments intérieurs de son héroïne, tandis que Tom Ford s'est vu remettre le Prix du Jury pour son thriller "Nocturnal Animals" avec Amy Adams et Jake Gyllenhaal. "Jackie", le biopic de Jackie Kennedy porté par Natalie Portman est de son côté reparti avec le Prix du meilleur scénario. Côté mise en scène, le Russe Andreï Kontchalovski et le Mexicain Amat Escalante ont été récompensés ex-aequo.

Enfin, les coupes Volpi des meilleurs interprètes ont salué les performances d'Oscar Martinez dans "El Ciudada Illustre" et d'Emma Stone dans "La La Land", largement acclamé lors de sa projection en ouverture de cette 73ème Mostra. Paula Beer, la révélation du nouveau long-métrage de François Ozon, "Frantz", a quant à elle été auréolée du Prix Marcello Mastroianni du meilleur espoir.

 
0 commentaire - Clap de fin pour Deauville et Venise : l'heure est aux palmarès
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]