César 2017 : la présidence de Roman Polanski fait polémique

César 2017 : la présidence de Roman Polanski fait polémique©Bernard-Briquet-Orban, Abaca
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 18 janvier

Après Claude Lelouch l'an dernier, c'est Roman Polanski qui présidera la prochaine cérémonie des César, qui se déroulera exceptionnellement dans la prestigieuse salle Pleyel, et non au Théâtre du Châtelet actuellement en travaux. Une annonce qui n'a pas manqué de faire polémique.

"Esthète insatiable, Roman Polanski réinvente son art et ses oeuvres au fil des époques", note Alain Terzian, le président de l'Académie des arts et techniques du cinéma, via un communiqué officiel annonçant la désignation du réalisateur du "Pianiste" comme président de la 42e édition des César. Lauréat de huit trophées au cours de sa carrière - dont celui du meilleur réalisateur en 2014 pour "La Vénus à la fourrure" - Roman Polanski n'est autre que la deuxième personnalité la plus récompensée de la cérémonie après Jacques Audiard et ses neuf statuettes.

Un choix qui fait débat

Mais si le talent du cinéaste n'est plus à démontrer, ce choix n'est toutefois pas du goût de tout le monde. En cause, la condamnation pour "relations sexuelles illégales" avec une mineure de 13 ans qu'il fuit depuis 40 ans. En 1977, en effet, Roman Polanski est accusé de viol par la jeune Samantha Geimer et incarcéré. Libéré sous caution jusqu'au verdict après avoir admis sa culpabilité, il quitte aussitôt les États-Unis, où il ne remettra plus les pieds. Arrêté grâce à un mandat international en 2008 à Zurich, le cinéaste est remis en liberté l'année suivante et continue d'échapper à la justice américaine depuis.

Appel au boycott

Le voir aujourd'hui choisi comme prochain président de la cérémonie des César envoie donc un message assez déstabilisant et offre un symbole plutôt gênant à la prestigieuse soirée de récompenses du cinéma français. De nombreux internautes n'ont d'ailleurs pas tardé à s'insurger contre cette décision, en lançant sur les réseaux sociaux un appel au boycott de la cérémonie.

L'Académie n'a pas encore réagi à la polémique, mais gageons que l'affaire ne devrait pas en rester là. Une chose est sûre : la 42e édition des César, qui se tiendra le 24 février prochain salle Pleyel, s'annonce d'ores et déjà mouvementée.

 
0 commentaire - César 2017 : la présidence de Roman Polanski fait polémique
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]