Captain America Civil War : Robert Downey Jr. star de la conférence de presse

Captain America Civil War : Robert Downey Jr. star de la conférence de presse©Walt Disney Company, DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 19 avril

À quelques jours seulement de la sortie du très attendu Captain America : Civil War, nous avons assisté à la conférence de presse de la nouvelle production Marvel en présence d'Anthony Russo - l'un des deux réalisateurs du film, Robert Downey Jr. - aka Iron Man, Don Cheadle - qui joue son fidèle acolyte War Machine, et Emily VanCamp - qui prête ses traits à l'Agent 13, Sharon Carter. Morceaux choisis.

Au fur et à mesure des mois et des ajouts au casting, cette troisième aventure en solo de Steve Rogers a pris des allures d'Avengers 2.5. Au final, le duo de cinéastes a dû gérer une dizaine de super-héros en plateau et au sein de l'intrigue elle-même. Un challenge qu'Anthony Russo a pris beaucoup de plaisir à relever. Il explique : "La narration était un vrai défi pour nous, c'était très excitant. Mon frère et moi sommes des fans de films choral. On savait que si le scénario fonctionnait, on pouvait faire fonctionner le film. Quand on a un film aussi dense, ça permet de le regarder de plein de façons différentes". Avant d'ajouter, concernant leur rapport à la technologie : "Ce qui fait le plaisir de ces films, c'est aussi qu'on essaye d'être à un niveau de technologie au-dessus de ce qu'on voit dans le monde".

De son côté, Robert Downey Jr. a fait preuve de son humour habituel devant une salle déjà conquise, plaisantant notamment sur son âge - il vient de prendre 51 ans - avant de confier, plus sérieusement : "Marvel arrive toujours à nous surprendre", et de résumer ce que représente, pour lui, l'écurie de Kevin Feige non sans un sourire : "Marvel = mythologie moderne + argent". Interrogé ensuite sur la manière dont il présenterait le film à un non-initié du MCU, Anthony Russo s'est montré très limpide : "Pour moi, ce film est une lutte familiale entre des membres très soudés qui se divisent. C'est une histoire à laquelle on s'identifie, qu'on soit fan de super-héros ou non. (...) Ce qu'est en train de faire Marvel n'a jamais été fait dans le cinéma. Ça a commencé il y a dix ans et ça va continuer au moins jusqu'en 2019. C'est une nouvelle forme de narration au cinéma qui peut intéresser tout le monde".

Et lorsqu'une journaliste jeunesse leur demande ce qu'il faut pour devenir un Avenger, Don Cheadle s'amuse : "Il faut rêver grand, travailler dur, manger des brocolis, faire des pompes, et rencontrer Kevin Feige !" Interrogée sur l'avenir de son personnage, Emily VanCamp a de son côté livré une réponse bien mystérieuse mais plutôt de bon augure pour la suite : "Ce qui est génial dans ce film, c'est qu'on apprend à mieux la connaître. Je ne sais pas où elle va aller mais je suis sûre qu'on peut aller beaucoup plus loin".

Quant à la question de savoir jusqu'à quel âge Robert Downey Jr. pense pouvoir incarner le super-héros milliardaire tout en restant crédible, l'acteur est resté bien flou : "Sur Iron Man 3, je voulais plus d'action et puis petit à petit, c'est plus dur et on ressent l'âge", avant qu'Emily VanCamp ne commente : "Ce serait difficile pour les fans d'imaginer quelqu'un d'autre à ta place". L'équipe du film a ensuite été interrogée sur l'un des grands thèmes de cet affrontement, la vengeance. "Plusieurs personnages sont aux prises avec la vengeance dans le film, ça mène très loin. C'est quelque chose qui vous consume, ça ne résout par les problèmes", déclare d'abord Don Cheadle tandis que Robert Downey Jr. use une nouvelle fois d'une plaisanterie pour répondre : "Personnellement, j'oublie souvent la raison pour laquelle je voulais me venger ! C'est aussi l'une des conséquences d'avoir 51 ans".

Concernant le nouvel antagoniste de ce long-métrage, incarné par Daniel Brühl, Anthony Russo explique : "Zemo est un méchant allégorique. Il sait qu'il ne peut pas battre les Avengers mais il veut les détruire de l'intérieur. C'est un personnage très intéressant à explorer". Enfin, chacun a été interrogé sur le camp qu'il choisirait, personnellement, de rejoindre. "N'oubliez pas avec qui vous voyagez !", a tenté de les menacer Robert Downey Jr. pour les attirer dans le clan d'Iron Man alors qu'aucun n'est réellement parvenu à trancher. Anthony Russo raconte ainsi : "Avec mon frère, on pensait que la meilleure version du film serait celle où on ne savait pas quel camp choisir. Car on les connaît et on sait qu'ils ne sont pas méchants". Et Emily VanCamp de conclure : "En tant que fan, c'est dur de voir ces personnages qu'on aime tant se battre. Et on se demande comment faire pour choisir son camp. (...) Vous ne pouvez pas vraiment décider car les deux ont à la fois raison et tort".

Captain America : Civil War sortira le 27 avril prochain dans l'Hexagone.

 
0 commentaire - Captain America Civil War : Robert Downey Jr. star de la conférence de presse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]