Cannes 2014 : Jane Campion sera présidente du jury

Cannes 2014 : Jane Campion sera présidente du jury

Jane Campion

A lire aussi

publié le 7 janvier

Une fois n'est pas coutûme : c'est une femme qui présidera le jury du 67è Festival de Cannes en mai prochain. La réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion vient en effet d'être choisie pour succèder à Steven Spielberg et désigner la future Palme d'or 2014.

Une décision qui intervient bien plus tôt que d'habitude, et qui laisse ainsi présager que les organisateurs du célèbre rendez-vous cannois avaient, depuis un moment déjà, pris leur décision. "C'est un grand honneur pour moi que d'avoir été choisie pour être la présidente du jury. Et, pour dire la vérité, je suis très impatiente", a aussitôt réagi Jane Campion, non sans enthousiasme, avant de préciser : "C'est un lieu mythique et surprenant où des acteurs se révèlent, des films trouvent leurs producteurs et des carrières démarrent. Je le sais : ça m'est arrivé".

Un choix particulièrement fort alors que l'an dernier, la sous-représentation des réalisatrices sur la Croisette avait fait polémique. Thierry Frémeaux, délégué général du Festival, l'a d'ailleurs lui-même confirmé au micro de France Info : "On va en faire un côté symbolique". Si d'autres femmes ont déjà présidé ce prestigieux jury - telles Jeanne Moreau, Françoise Sagan, ou encore Isabelle Huppert - Jane Campion deviendra toutefois la première réalisatrice palmée à s'offrir les rênes du jury cannois. La cinéaste, déjà auréolée de la Palme d'or du court-métrage en 1986 pour Peel, devint en effet la première - et toujours la seule à ce jour - réalisatrice a remporter la Palme d'or en 1993 pour La Leçon de piano.

Gilles Jacob , qui tirera sa révèrence à la tête du Festival de Cannes à l'issue de cette 67è édition, n'a pas caché sa joie et sa fierté de voir Jane Campion devenir présidente du prochain jury : "Il était une fois une jeune réalisatrice inconnue venue des antipodes. Elle aurait été fière que le Festival de Cannes présentât un des trois courts-métrages qu'elle venait d'achever. Ils affirmaient déjà une telle vaillance, une telle humanité, un tel univers que se refusant de choisir, le Festival montra les trois d'un coup - car c'en était un. Jane Campion était née. Et un style avec elle. Ensuite, ce furent Sweetie, La Leçon de piano ou récemment Bright Star, ce merveilleux film où la poésie circule comme jamais. Étonnez-vous après tant d'émotions que je l'appelle ma Lady Jane".

Crédit photo : Abaca

 
0 commentaire - Cannes 2014 : Jane Campion sera présidente du jury
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]