Brokeback Mountain : Pedro Almodovar voulait un film plus animal

Brokeback Mountain : Pedro Almodovar voulait un film plus animal©Pathé Distribution, DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 24 août

Difficile d'imaginer ce qu'aurait pu être "Le Secret de Brokeback Mountain" s'il avait été dirigé par un autre cinéaste. Et pourtant, c'est à l'origine Pedro Almodovar qui devait s'atteler à la tâche, avant que celui-ci ne cède finalement sa place à Ang Lee. Le réalisateur de "Julieta" est revenu pour le site Dark Horizons sur cette occasion manquée, en dévoilant de quelle manière il souhaitait s'approprier cette histoire.

Récompensé de trois Oscars en 2006, "Le Secret de Brokeback Mountain" avec Heath Ledger et Jake Gyllenhaal reste l'une des tragédies amoureuses les plus marquantes de ces dernières années. Mais cette transposition de la nouvelle d'Annie Proulx sur grand écran a bien failli être très différente de la version que l'on connaît aujourd'hui, puisque Pedro Almodovar avait dans un premier temps été approché pour diriger le projet.

Et si le film d'Ang Lee avait déjà marqué les esprits avec des scènes d'amour jugées plutôt crues, le cinéaste espagnol aurait de son côté aimé aller un cran plus loin. Interrogé sur la façon dont son traitement du récit aurait été différent, il explique : "Plus de sexe, et ce n'est pas gratuit. L'histoire d'Annie Proulx concerne une relation physique, animale. Donc le sexe est nécessaire, car c'est le corps de l'histoire. Et j'ai toujours eu cette image en tête, de deux mecs qui commencent à faire l'amour ensemble comme des bêtes, comme s'ils passaient aux choses sérieuses. Contre le froid, dans la montagne, comme une sorte de moyen de survivre dans les montagnes."

Une version difficilement réalisable à Hollywood

Mais au-delà d'accentuer la dimension bestiale et sexuelle du long-métrage, Pedro Almodovar aurait voulu offrir un film beaucoup plus proche du récit d'origine, loin de l'histoire d'amour contrariée narrée par Ang Lee. "À la fin, ils découvrent qu'il s'agit de tout autre chose et qu'ils ont été surpris, c'était comme un gros accident", précise le cinéaste quant à sa vision des choses.

Cependant, l'Espagnol reste conscient des pratiques des studios à Hollywood et sait combien il aurait été difficile de concrétiser un tel projet. Il ajoute : "J'adore le film et les acteurs étaient incroyables, mais je pense avant tout à Annie Proulx et non à Hollywood et je pense que mon point de vue aurait été compliqué à réaliser. Bien sûr, ils vous promettent une liberté artistique totale, mais pour moi c'est quelques chose que je peux faire en Europe, pas aux États-Unis." Si on ne doute pas que le cinéaste aurait su proposer une histoire intéressante bien que très différente, on se réjouit néanmoins d'avoir pu découvrir la version d'Ang Lee, qui a serré le coeur de plus d'un cinéphile sur la planète à sa sortie.

 
0 commentaire - Brokeback Mountain : Pedro Almodovar voulait un film plus animal
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]