Asghar Farhadi, star du cinéma iranien

Asghar Farhadi, star du cinéma iranien

Le Passé

A lire aussi

publié le 14 mai

Présenté en sélection officielle du 66è Festival de Cannes, Le Passé d'Asghar Farhadi sortira cette semaine dans les salles obscures. Deux ans après ses multiples récompenses pour Une Séparation (dont Oscar et César du meilleur film étranger), le réalisateur confirme son statut de figure incontournable du cinéma iranien.

Farhadi s'intéresse cette fois-ci à l'histoire d'Ahmad et Marie qui, quatre ans après leur séparation, se retrouvent pour enfin divorcer. Au vu des relations difficiles entre Marie et sa fille Lucie, Ahmad tente d'améliorer les choses et déterre malgré lui, un secret bien enfoui. Porté par Bérénice Bejo et Tahar Rahim , le film renoue avec une thématique chère au cinéaste, les conflits familiaux. 

Après des premiers films déjà très remarqués (Dancing in the Dust, Les Enfants de Belle Ville , La Fête du Feu ), Asghar Farhadi se fait un nom sur la scène internationale en remportant l'Ours d'argent du meilleur réalisateur à Berlin en 2009 pour À propos d'Elly . Mais c'est grâce à Une Séparation qu'il parvient à conquérir le public, avec près d'un million d'entrées cumulées en France. Un véritable exploit pour un film du Moyen-Orient. Farhadi s'impose alors comme LE cinéaste iranien à suivre. En témoigne à nouveau la présence en compétition officielle du Festival de Cannes de son nouveau film, Le Passé. Sera-t-il le second cinéaste iranien à remporter la prestigieuse Palme d'Or après Abbas Kiarostami ? Réponse le 26 mai prochain...

 
0 commentaire - Asghar Farhadi, star du cinéma iranien
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]