Ant-Man : un film plein d'humour aux allures de cinéma indépendant d'après Bobby Cannavale

Ant-Man : un film plein d'humour aux allures de cinéma indépendant d'après Bobby Cannavale

Ant-Man

A lire aussi

publié le 23 mars

Attendu chez nous pour le 22 juillet prochain, Ant-Man reste l'un des films les plus mystérieux de l'univers connecté de Marvel. Trois mois seulement après le triomphe annoncé d'Avengers : L'ère d'Ultron, qui sortira le 22 avril, le studio prend le risque de présenter au monde un autre de ses super-héros à la notoriété somme toute plus relative. Un choix qui a malgré tout déjà payé l'an dernier avec les méconnus Gardiens de la Galaxie, devenus l'un des cartons surprises du box-office 2014. Bonne nouvelle : d'après Bobby Cannavale, le film de Peyton Reed devrait, dans une certaine mesure, se rapprocher de celui James Gunn.

L'acteur, qui prêtera ses traits au nouvel époux de l'ex-femme de Scott Lang (Paul Rudd), s'est en effet longuement exprimé au micro de CB à propos d'Ant-Man, confiant notamment que, sous ses airs de blockbuster, le film se rapproche également d'un cinéma plus indépendant grâce à un humour décapant très présent. Il explique : "Les scènes que j'ai partagées avec Paul Rudd, Judy Greer et Michael Pena donnent la sensation d'être dans un film indépendant. C'était fun. Peyton Reed [et le studio] n'étaient pas du tout fermés sur le script ou sur l'humour. Ils nous laissaient faire. On a beaucoup improvisé. [...] La réécriture du scénario que Paul a fait avec Adam Mckay se prêtait justement à ça. [...] Je me suis senti bien car j'ai eu la sensation que Marvel faisait quelque chose de différent. Ça ne ressemblait pas à Thor, mais plus aux Gardiens de la Galaxie, que j'ai beaucoup apprécié et qui, d'après moi, apportait une certaine légèreté que je n'avais jamais vue avant dans un film de super-héros".

Bobby Canavale est également revenu sur un autre aspect du film : les effets spéciaux. Tourner sur fond bleu pendant plusieurs semaines semble en effet avoit été une réelle souffrance pour l'acteur, pas vraiment habitué à des productions de cette envergure. Il raconte : "Je me souviens d'une nuit à quatre heure du matin où j'étais frustré et j'ai demandé 'Si on tourne devant un écran bleu tout le temps, pourquoi est-ce que vous ne pourriez pas simplement faire en sorte que ce soit la nuit ? Pourquoi doit-on être là durant la nuit ?' Cette partie a été très déconcertante pour moi". 

 
0 commentaire - Ant-Man : un film plein d'humour aux allures de cinéma indépendant d'après Bobby Cannavale
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]