Android Cop et Robocop : le retour du phénomene cyberflic

Android Cop et Robocop : le retour du phénomene cyberflic

Robocop

publié le 26 décembre

Le célèbre Robocop revient sur le devant de la scène grâce au réalisateur [people" data-id="145070" style="background-color: #ffffff;">José Padilha signant un film éponyme, ainsi qu'à Mark Atkins , à l'origine d'Android Cop, un détournement criant du cyberflic d'antan.

Le premier reracontera l'histoire d'une nouvelle arme infaillible inventée par la firme OmniCorp en 2029 : Robocop, mi-homme, mi-robot. Alors qu'ils utilisent des drones sur les champs de bataille, ils décident d’importer cette technologie au sein des forces de police quand Alex Murphy, policier de Detroit dévoué et mari aimant, brûle à 95 % dans une explosion. À la suite de cela, l'homme devient un cyberflic aux capacités hors du commun et va se confronter à des situations qu'aucun homme n'avait encore affronté. Dans Ce remake de l'illustre saga Robocop, José Padilha, le réalisateur du film Troupe d'élite : l'ennemi intérieur abordant la police face au trafic de drogues et à la corruption, met en scène  Michael Keaton , Abbie Cornish , Samuel L. Jackson et Joel Kinnaman dans le rôle d'Alex. Ce dernier succède à Peter Weller, l'acteur qui incarnait Robocop dans la version de 1988 réalisée par Paul Verhoeven. 

En parallèle, Mark Atkins, on lui doit des films d'avantage tournés vers la science-fiction tels que Dragon Quest : Le réveil du dragon ou Last Days of Los Angeles, propose une réédition cachée, Android Cop. Le titre se veut trompeur mais cette variante raconte également l’histoire d'un policier se voyant assigner d'un partenaire androïde afin de pénétrer dans la "zone", un quartier infecté par un virus où le danger rode à chaque coin de rue. L'occasion de retrouver José Padilha signant un film éponyme, ainsi qu'à Mark Atkins , à l'origine d'Android Cop, un détournement criant du cyberflic d'antan.

Le premier reracontera l'histoire d'une nouvelle arme infaillible inventée par la firme OmniCorp en 2029 : Robocop, mi-homme, mi-robot. Alors qu'ils utilisent des drones sur les champs de bataille, ils décident d’importer cette technologie au sein des forces de police quand Alex Murphy, policier de Detroit dévoué et mari aimant, brûle à 95 % dans une explosion. À la suite de cela, l'homme devient un cyberflic aux capacités hors du commun et va se confronter à des situations qu'aucun homme n'avait encore affronté. Dans Ce remake de l'illustre saga Robocop, José Padilha, le réalisateur du film Troupe d'élite : l'ennemi intérieur abordant la police face au trafic de drogues et à la corruption, met en scène  Michael Keaton , Abbie Cornish , Samuel L. Jackson et Joel Kinnaman dans le rôle d'Alex. Ce dernier succède à Peter Weller, l'acteur qui incarnait Robocop dans la version de 1988 réalisée par Paul Verhoeven. 

En parallèle, Mark Atkins, on lui doit des films d'avantage tournés vers la science-fiction tels que Dragon Quest : Le réveil du dragon ou Last Days of Los Angeles, propose une réédition cachée, Android Cop. Le titre se veut trompeur mais cette variante raconte également l’histoire d'un policier se voyant assigner d'un partenaire androïde afin de pénétrer dans la "zone", un quartier infecté par un virus où le danger rode à chaque coin de rue. L'occasion de retrouver Charles S. Dutton et Randy Wayne .

Tandis que les services de police font de plus en plus parler d'eux, ces deux films remettent au goût du jour le phénomène cyberflic, des policiers munis de supers pouvoirs. Robocop sortira en salles le 5 février 2014 et Android Cop en DVD et Blu-ray le 4 février 2014.

Crédit photo : DR

 
0 commentaire - Android Cop et Robocop : le retour du phénomene cyberflic
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]