Alexandra Lamy : Chouchou existe aussi sans Loulou

Alexandra Lamy : Chouchou existe aussi sans Loulou

Alexandra Lamy dans Les Infidèles

A lire aussi

publié le 2 novembre

À l'ombre de Jean Dujardin et son rêve hollywoodien, Alexandra Lamy embrassait aussi son année la plus prolifique avec trois films successifs dans les salles en 2012. Grave dans Les Infidèles face à son mari, grinçante dans Possessions avec Jérémie Renier et amusante dans L'Oncle Charles avec Eddy Mitchell, elle déballe sa dernière carte de comédienne dans le drame amoureux J'enrage de son absence de Sandrine Bonnaire, où elle donne la réplique à l'Américain William Hurt.

Réinventée en 2009 par François Ozon dans Ricky où elle incarnait une mère désemparée, Alexandra Lamy continue de construire sa carrière dans le cinéma français intimiste, après avoir exploré les bluettes (Au suivant, On va s'aimer, Modern Love). Dèsormais considérée comme une actrice complète, elle est attendue dans le drame L'Épreuve d'une vie avec Jacques Gamblin et prépare son premier film comme réalisatrice, Le Camisard, avec Jean Dujardin dans le premier rôle. L'occasion de prouver qu'il n'est aucunement question de revanche pour Alexandra Lamy, parfaitement en phase avec sa carrière.

 
0 commentaire - Alexandra Lamy : Chouchou existe aussi sans Loulou
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]