À la merveille : Ben Affleck dans l'étau amoureux de Terrence Malick

À la merveille : Ben Affleck dans l'étau amoureux de Terrence Malick

À la merveille

A lire aussi

publié le 26 décembre

Au moment où une Palme d'or venait consacrer sa carrière à Cannes en 2010, Terrence Malick, expert en exfiltration médiatique, déambulait dans les rues de Paris avec Ben Affleck et Olga Kurylenko pour filmer des scènes de son nouveau film, To the Wonder. Devenu depuis À la merveille en français, le drame amoureux se révèle avec une flopée d'affiches.

À la merveille, en référence au Mont Saint-Michel, raconte l'histoire d'amour de Neil (Affleck) et Maria (Kurylenko) née en France. Mère divorcée d'une enfant de 10 ans, Maria semble être la femme parfaite pour Neil, qui l'emmène dans son Oklahoma natal. Mais là, Maria semble prisonnière et trouve réconfort auprès d'un prêtre (Javier Bardem) lui-aussi expatrié. Neil retrouve de son côté Jane (Rachel McAdams), une ancienne conquête. Le début d'une exploration de l'amour, la foi, le doute, la vie, la mort et l'univers de Malick.

Rachel Weisz et Amanda Peet ont été coupées du montage final de À la merveille, présenté à la Mostra de Venise en septembre dernier devant une presse très partagée. L'expérience est prévue le 6 mars 2013.

 
0 commentaire - À la merveille : Ben Affleck dans l'étau amoureux de Terrence Malick
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]