5 bonnes surprises ciné à ne pas rater en salle

5 bonnes surprises ciné à ne pas rater en salle©Sierra/Affinity et WME, DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 13 octobre

Cette semaine, la rédaction d'Orange Cinéma a assisté au Showeb de rentrée, un événement réservé aux professionnels du Web, durant lequel une partie des distributeurs français viennent présenter leurs line-up des mois à venir. Rapide tour d'horizon.

Dans cette multitude d'images, on a notamment eu la chance de découvrir des extraits exclusifs de "Doctor Strange", "Les Gardiens de la Galaxie 2" ou encore "Valérian et la Cité des mille planètes", dont on ne peut malheureusement rien vous dire pour le moment, mais aussi de plus petites productions, parmi lesquelles certaines ont su attirer notre attention. L'occasion de jeter un petit coup de projecteur sur cinq bonnes surprises attendues en salle, à plus ou moins long terme.

"Les Figures de l'ombre" de Theodore Melfi

Zoom sur le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l'astronaute John Glenn. Maintenues dans l'ombre de leurs collègues masculins et dans celle d'un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l'écran. Porté par un savoureux trio féminin composé de Taraji P. Henson, Octavia Spencer et Janelle Monáe, mais aussi de Kevin Costner et Kirsten Dunst, "Les Figures de l'ombre" met en lumière une part totalement inédite de l'histoire de la conquête spatiale dans l'Amérique ségrégationniste du début des années 1960. Décrit dans la veine d'"Imitation Game" ou d'"Un Homme d'exception", le film est attendu chez nous pour le 1er février 2017.

"Patients" de Medhi Idir et Grand Corps Malade

Adapté de l'ouvrage éponyme de Grand Corps Malade, "Patients" suit l'histoire de Ben, un jeune homme de 20 ans finissant tétraplégique après un grave accident. Malgré le verdict des médecins, celui-ci retrouve un brin d'espoir lorsqu'il réussit à bouger un orteil. Commence alors un long travail de rééducation pour Ben durant lequel patience et détermination seront indispensables, tout comme l'amitié qu'il tisse avec les autres handicapés qu'il rencontre. Largement inspirée du parcours difficile du célèbre slameur français, le film promet de vrais moments d'émotion et d'humanité qui ne devraient pas laisser grand monde indifférent. À découvrir en salle à partir du 1er mars prochain.

"La Communauté" de Thomas Vinterberg

Quatre ans après l'acclamé "La Chasse" et un an seulement après son adaptation de "Loin de la foule déchaînée", le Danois Thomas Vinterberg revient avec son nouvel opus, "La Communauté". Cette fois-ci, c'est dans le Danemark des années 1970 qu'il nous plonge, en nous emmenant à la rencontre d'Erik, Anna et leur fille Freja, une famille décidant de s'essayer à la vie en communauté. Mais la liaison amoureuse du mari va peu à peu bousculer l'équilibre de l'ensemble de la communauté. Poursuivant son exploration des relations humaines, Vinterberg pioche cette fois-ci dans ses souvenirs personnels, pour raconter cette histoire directement inspirée de son adolescence. Le résultat s'annonce haut en couleur, entre humour et questionnements sur la notion de famille, le tout dans l'ambiance feutrée des 70's. Sortie prévue le 18 janvier.

"Au revoir là-haut" d'Albert Dupontel

Adapté du lauréat du Prix Goncourt du même nom et signé de Pierre Lemaître, "Au revoir là-haut" débute son histoire en 1918, à quelques jours de l'Armistice, alors qu'Édouard Péricourt sauve Albert Maillard d'une mort certaine. Au sortir de la guerre, les deux hommes, désormais liés à vie, tentent de mettre sur pied une énorme arnaque. Trois ans après "9 mois ferme", Albert Dupontel repasse devant et derrière la caméra pour une comédie dramatique dont lui seul a le secret, en s'entourant une fois encore d'un casting haut de gamme (Laurent Lafitte, Niels Arestrup et Mélanie Thierry). Au programme, décadence, manipulation et désenchantement, le tout bien sûr, sous la patte féroce de Dupontel. On s'en réjouit d'avance. Notons toutefois qu'il faudra patienter jusqu'au 18 octobre 2017 pour voir le film en salle.

"Manchester by the Sea " de Kenneth Lonergan

L'histoire de la famille Chandler, famille de classe ouvrière du Massachusetts. Après la mort subite de Joe son frère ainé, Lee devient le tuteur légal de son neveu. Lee doit faire face à un passé tragique qui l'a séparé de sa femme Randi, ainsi que de la communauté où il est né et a été élevé. Pour son troisième long-métrage, "Manchester by the Sea", Kenneth Lonergan fait de Michelle Williams et Casey Affleck un couple de cinéma bouleversant. Traitant du deuil et de la famille avec beaucoup de justesse tout en évitant le pathos, le film est un petit bijou de sensibilité que l'on vous conseille de foncer découvrir sur grand écran dès le 14 décembre prochain.

 
0 commentaire - 5 bonnes surprises ciné à ne pas rater en salle
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]