3 histoires d'amour entre femmes qui ont marqué les salles obscures

3 histoires d'amour entre femmes qui ont marqué les salles obscures©Wild Bunch Distribution, DR
A lire aussi

Pauline Julien, publié le 27 octobre

Après un passage remarqué sur la Croisette en mai dernier, "Mademoiselle" de Park Chan-Wook débarque dans nos salles obscures cette semaine et promet une romance saphique sous haute tension, entre sensualité et manipulation. L'occasion de revenir sur trois histoires d'amour entre femmes qui ont marqué le cinéma.

"La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche (2013)

À 15 ans, Adèle ne se pose pas de question : une fille, ça sort avec des garçons. Sa vie bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune femme aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir le désir et lui permettra de s'affirmer en tant que femme et adulte. Face au regard des autres, Adèle grandit, se cherche, se perd, se trouve...

Triple Palme d'or en 2013, "La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche s'impose, sans l'ombre d'un doute, comme le film référence en la matière. Porté par la révélation Adèle Exarchopoulos et par Léa Seydoux, le long-métrage dépeint avec une justesse et une intimité rare les tourments de l'adolescence, tout en livrant au public une histoire d'amour universelle. Trois heures durant, le cinéaste scrute la moindre émotion de sa jeune héroïne, entre quête identitaire et exploration du désir, à travers une oeuvre résolument sensorielle. Un film à fleur de peau et sans tabou qui n'a pas manqué de faire parler de lui à sa sortie, et qu'on ne devrait pas oublier de sitôt.

"Gazon maudit" de Josiane Balasko (1995)

Laurent et Loli forment un couple heureux qui vit bourgeoisement dans une petite ville du Sud. Mais un jour Marijo tombe en panne avec son camping-car, juste devant leur maison. Laurent et Marijo n'ont qu'un point en commun : ils aiment tous les deux les femmes...

Quatrième long-métrage de Josiane Balasko en tant que réalisatrice, "Gazon maudit" est rapidement devenu un titre culte de la comédie française. Porté par le savoureux trio Alain Chabat - Victoria Abril - Josiane Balasko, le film a rassemblé près de 4 millions de spectateurs à sa sortie et remporté le César du meilleur scénario original. À travers un personnage d'apparence ultra-caricaturale, le long-métrage se joue des clichés et des "bonnes moeurs" avec un humour sans pareil. Tout en ayant l'audace de livrer un regard positif sur un sujet encore très tabou à l'époque et totalement absent des salles obscures.

"Mulholland Drive" de David Lynch (2001)

À Hollywood, durant la nuit, Rita, une jeune femme, devient amnésique suite à un accident de voiture sur la route de Mulholland Drive. Elle fait la rencontre de Betty Elms, une actrice en devenir qui vient juste de débarquer à Los Angeles. Aidée par celle-ci, Rita tente de retrouver la mémoire ainsi que son identité.

Film emblématique de David Lynch, "Mulholland Drive" reste l'une des histoires d'amour entre femmes les plus énigmatiques et envoûtantes du grand écran. Auréolé du Prix de la mise en scène à Cannes et du César du meilleur film étranger, ce long-métrage − qui a révélé Naomi Watts au public − n'a sans doute pas fini d'inspirer les cinéphiles et autres cinéastes en herbe. Véritable puzzle à l'atmosphère aussi sensuelle que troublante, "Mulholland Drive" s'impose comme une expérience de cinéma hors du commun et comme un incontournable absolu pour les aficionados du Septième Art.

 
0 commentaire - 3 histoires d'amour entre femmes qui ont marqué les salles obscures
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]